L’équipe Balizenn était à Med Connect 2019 Evreux

Balizenn a participé au congrès des usages numériques et nouvelles technologies notamment pour l’autonomisation du patient et l’amélioration de son expérience

Balizenn a pu participer activement aux conférences thématiques « Med Connect » proposées tout au long de la journée et notamment aux plénières et ateliers suivants :

  • Comment le numérique va t-il impacter la santé?
  • Usages et perception des outils numériques par les patients C.Vansimaeys
  • Blockchain et accompagnement des maladies chroniques L. Guffond Le Gouanvic
  • Bonnes pratiques pour la digitalisation des filières Ville-Hôpital-Ville T.Psiuk
  • Outils numériques en santé mentale JB. Denis de Thiabllier, Y Trescos
  • Présentation de Easy Content
  • L’intelligence collective interdisciplinaire au service de la veille en e-santé : démarche et outils R.allouache

La plénière d’ouverture : « Comment le numérique va t-il impacter la santé? »

Avec la participation de :

Animée par Eudes Ménager le 14/11/2019

Conférence Med Connect 14/11/2019

L’interopérabilité, l’expérience patient, le parcours patient et les moyens humains du numérique sont essentiels…

Les échanges et prises de paroles des différents intervenants, leurs expérience concrètes et opérationnelles ont permit à l’auditoire d’avoir une vue claire des enjeux de la transformation des services et usages autour du numérique de santé.

Le cloisonnement de certains éditeurs de logiciels de santé ainsi que les normes et standards d’échanges d’information semblent encore à travailler afin de fluidifier les informations entre les personnels de santé mais aussi avec l’ensemble des acteurs et bien sûr le patient.

Le décloisonnement des acteurs de santé a été évoqué. Le travail des services de santé, en silo métier, est symptomatique de la perte de temps potentielle et des problématiques d’organisation. La ressaisie d’information, les questionnements réitérés au patient (soignant, administratif,…) ainsi que les parcours non-personnalisés paraissent rendre les services moins efficaces et le patient soumis à des actes préparatoires répétés.

Il semble important de trouver les moyens humains et financiers afin d’aider et d’accompagner les innovations de la santé dans leurs phases de tests et de leurs déploiements.

« Le temps du numérique n’est pas le temps de la transformation des métiers » selon Marie-Pascale Chage.

« Les DSI (Direction des Systèmes d’Information) de santé sont de plus en plus impliquées dans l’organisation,  elles se doivent de travailler sur l’interopérabilité » nous dit M. Olivier Angot.

« Il nous faut imposer l’interopérabilité » nous souligne Mme Sergent Decherf.

On conclusion et en ouverture de débat à venir M. Guy Lefrand : « Comment mettre de l’étique dans la transformation numérique ? » Mme Sergent Decherf nous précise « Il faut prendre en compte l’idée du patient ressource »…

Balizenn s’inscrit dans l’amélioration des problématiques d’expérience patient.

Nos solutions sont adaptés aux contextes de PMR (Personne à Mobilité Réduite) et sont interopérables avec les éditeurs du marché.

La solution Balizenn santé a été conçue pour répondre à 100% des usagers du secteur de la santé. Elle propose un panel d’outil adaptable et intégrable dans les systèmes d’informations existants. Balizenn fournit des applications pour bornes d’accueil permettant de calculer les itinéraires adaptés envoyables par SMS ou par mail mais aussi imprimable sur papier, pour tous les usagers.

La solution s’interface aux éditeurs de prises de rendez-vous, aux logiciels métiers mais aussi aux nouveaux entrants de l’expérience patient comme hoopigo, solution de « pré- au post opératoire ». Nous mettons à disposition des API permettant l’intégration des itinéraires et chemins des parcours patients directement dans les applications tierces ou embarquables dans les applications existantes. Les solutions Balizenn sont déployables sur téléphone mobile IOS et ANDROIS, sur borne, ou via le site de l’établissement. La solution Actizenn (gestion des plans et données de plan) est déployable « On premise » dans la sécurité et les infrastructures de santé de nos clients ou en Saas (Software As A Service) dans un hébergement sécurisé de santé. 

Balizenn et ActiZenn fonctionnalités

 

Atelier : Usages et perception des outils numériques par les patients C.Vansimaey

Camille Vansimaey nous a exposé une synthèse de son étude réalisée avec l’institut Mines Telecom « IMPACT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES SUR LA SANTE ET LA QUALITE DE VIE DES PERSONNES VIVANT AVEC UNE MALADIE CHRONIQUE« .

Les conclusions décrites dans ce rapport étayé et constructif :

« L’étude montre une forte hétérogénéité, tant dans les usages des différentes technologies numériques, que dans la perception de leurs impacts. Les résultats ont permis de distinguer trois profils d’usagers, et de les mettre en lien avec une analyse de l’impact de ces usages sur des variables liées à la santé, comme le degré d’expertise par rapport au traitement, la qualité de vie liée à la santé, la relation patientmédecin, le sentiment d’auto-efficacité et le degré d’empowerment du patient. Les résultats mettent en avant deux éléments du point de vue des malades : d’une part, que l’usage des technologies numériques dans le cadre de la gestion et du suivi de la maladie chroniques n’est pas délétère à leurs motivations et leurs comportements liées à la santé, ni à la confiance qu’ils peuvent avoir envers leur médecin ; et d’autre part, qu’il permet d’augmenter l’empowerment, ce qui contribue à l’amélioration de la qualité de la relation et des échanges avec le médecin, notamment au sentiment d’être plus engagé et de vouloir maintenir cette relation, déterminante pour la qualité de vie des malades chroniques. »

Les 3 groupes déterminés par l’étude sont les suivants et semble démontrer l’importance de la non connexion des patient chroniques à bien prendre en compte lors de la mise en place de système numérique pour la santé.

  • Hyperconnecté 9%
  • Biconnecté (internet et app) 20%
  • Hypoconnecté 72%

Elle indique également l’importance de l’approche participative des malades à la transformation numérique.

Atelier : Blockchain et accompagnement des maladies chroniques L. Guffond Le Goanvic

Line Guffond de Le Goanvic a écrit une thèse et un livre sur la blockchain pour la santé et avons hâte de pouvoir le feuilleter. Nous avons pu, néophyte ou expert, comprendre le fonctionnement des fondements de la blockchain et avoir une vision des usages possibles pour le secteur de la santé.

Le numérique pour la santé évolue rapidement et demande de la précision. Mme Guffond de Le Goanvic revisite les 4P du marketing pour l’adapter aux évolutions du numérique pour la santé notamment en prenant en compte les concepts de précision selon les éléments suivants:

  • Personnalisée
  • Prédiction
  • Participation
  • Prévention
4P de la précision de santé selon Mme Guffond de le Goanvic

 

Tout ces concepts permettent d’envisager des usages de la blockchain pour la santé notamment en permettant de nouvelles visions et orientation des relations avec toutes les parties prenantes (patient, personnel de santé, prestataires informatiques et startup,…).

Les contrats intelligents, la traçabilité, l’authentification, la désintermédiation, la meilleure évaluation du risque sont des sujets sur lesquels la blockchain pourrait avoir un impact important pour le numérique de la sante.

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Skip to content